Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 May

tradition/chapitre 11

Publié par Alice  - Catégories :  #nouvelles

  tradition/chapitre 11

Dans l'effervescence, les étudiants préparent le bal de la transition. Le clan participe à la mise en place. Les tables sont fournies par le bar étudiant la flèche. Par des galeries souterraines lumineuses, les quatre jeunes gens transportent leurs fardeaux jusque la salle des festivités. Une véritable fourmilière souterraine s'active dans tous les sens. La fête doit être parfaite. Des disques jockey et des chanteurs de différents courants musicaux animent la soirée. A Cette occasion, les lycéens créent l'illusion d'une cohésion. Les rancoeurs sont mises de côté.

Fargall porte une magnfique robe cintrée bleue. Son père est fière d'elle, malgré le décès de sa mère et sa maladie,la jeune fille respire la joie de vivre. Pour elle,seul compte le présent. Ses trois compères passent la chercher. En ouvrant la porte d'entrée intérieure, ils découvrent une femme qu'ils ne connaissent pas, tant sa tenue la transcende.

Sur le chemin de la réception, ils croisent des soldats armés jusqu'aux dents, leur rappelant les tensions géopolitiques actuelles. Le tapis roulant à vitesse variable,s'arrête en face de l'entrée. Les garçons laissent rentrer la belle,la première. Un homme virtuel en trois dimensions tient le vestiaires et les accueillent souriant. Des portes blindées coulissantes à reconnaissance digitale, s'ouvrent sur des danseurs déchaînés remuants dans tous les sens. Arthius passe la commande de boissons qui arrivent jusque leurs tables,en moins de deux minutes. Le bruit est assourdissant rendant la communication orale impossible. Grâce à leurs pouvoirs psychiques, ils entretiennent une discussion concernant l'atmosphère du dance floor. Fargall invite Arthius à danser. Celui-ci refuse,la laissant dans une grande solitude. Tirius vient à sa rescousse et l'entraîne. La fête bat son plein quand soudain une boîte de Pandore,symbolisant les vices,apparaît au milieu de la foule en mouvement. Cette tradition estudiantine leur remémore leur état d'Isirien et les turpitudes de leur existence en devenir.Polius,le laïc,est transporté par cette apparition. La culture mythologique terrienne le fascine. Fargall s'est toujours figurée cette boîte comme une boîte à bijoux, sans en entendre la signification.

Les étudiants forment une ronde rituelle autour de cette figuration et dans des sautillements ,rendent ainsi hommage à Pandore.

Le mythe laisse place à la musique et à la rythmique. Le regard d'Arthius balaie l'assemblée à la recherche de quelqu'un qu'il n'aperçoit pas.Ses comparses l'observent en se questionnant. Il n'a pas son comportement habituel. Tirius tente de le questionner en vain. Fargall est aussi surprise par son attitude. Il semble lointain,dans un autre univers et communique très peu. Le garçon semble s'écarter du clan. Les trois amis le laissent dans ses pensées pour entamer des figures improbables sur la piste. Un signal mental induit les étudiants à quitter les lieux. les tapis roulants s'arrêtent devant la sortie, les transportant vers leurs domiciles. Les compères se séparent devant leurs portes intérieures. La jeune fille est dépitée par la conduite d'Arthius.

Allongé sur son lit,celui-ci s'interroge sur la façon dont il va dévoiler la nature de ses relations sexuelles. Fargall se rapproche dangereusement de lui et il ne veut pas la faire souffrir,son amour pour elle est sans condition. L'homosexualité n'est pas encore stigmatisée en Nerfac Des couples se marient et construisent une vie normale. Son cheminement personnel n'est pas encore abouti. Il poursuivra sa réflexion lors de son séjour sur la terre. Son père le reçoit pour les vacances. Son retour est prévu pour la fin du Ramadan. Tirius les ayant invités à la fête de rupture du jeûne de l'Aïd Al-Fitr .

Commenter cet article

À propos

Euthymie quand tu me tiens