Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 May

affirmation/ chapitre 14

Publié par Alice  - Catégories :  #nouvelles

  affirmation/ chapitre 14

Sur Isiris, Fargall a fini son stage et rejoint Polius pour effectuer une formation de confiance en soi.. Tirius reste avec les siens pour poursuivre la fête du Ramadan.

Le séjour se déroule dans une forêt,près de Ispars. Ils sont hébergés dans une grotte tout confort et écologique. A leurs arrivées,ils sont pris en charge par les experts de l'affirmation du moi qui leur expliquent le déroulement de l'apprentissage. il est composé de deux temps majeurs, le premier concerne le retour au source et le deuxième le vivre au présent. La confiance ne s'achète pas. Elle se travaille.

Les deux amis enfilent une tenue vestimentaire adaptée et chaude et suivent le groupe,sur le sentier de randonnée. Au départ,le froid les saisit puis le rythme insufflé par la cadence les réchauffe. Les arbres sont gigantesques et robustes. Une sensation de réconfort émane de leurs écorces. Le groupe s'arrête près d'arbres millénaires. Le guide invite les participants à entourer les troncs de leurs bras. Chacun en choisit un et se laisse aller à un câlin. Fargall, dans ce geste,repense à la tendresse de sa mère. Elle se revoit petite assise sur ses genoux. Elle sent encore les mains de celle-ci lui caresser le dos. Polius fait de même. Pour lui,la nature est reine et n'appartient à personne. Elle est la matrice de ses émotions. Ses parents adeptes de la randonnée forestière lui ont fait découvrir cet écrin de verdure. Sa maman aimait lui faire croire que dans cet endroit se cachait la maison de Perce Neige,personnage fictif d'une célèbre série pour enfants.

Le retour de la troupe vers la base est silencieux. Une osmose perceptible règne entre eux. Une boisson chaude les attend à leur arrivée,dans la grotte. Polius et Fargall s'installent à même le sol et savourent leurs breuvages odorants.

L'attentat qu'ils ont vécu à Ispar les a fragilisés. La confiance de Polius s'est ébranlée comme un château de cartes. Jamais, il n'aurait pensé vivre un tel drame. Les images de la scène tournent en boucle. Il entend toujours les gémissements des blessés,les appels à l'aide des survivants. Parfois,il a le sentiment d'avoir rêvé. Tout s'est passé si vite. Malgré sa lucidité apparente lors de la fusillade,son être entier criait au secours. Sa maîtrise a permis au clan de s'en sortir sain et sauf. Parfois,il ne sait plus qui il est.

Fargall déjà ébranlée par la vie,a trouvé son salut grâce au soutien de son psychiatre,de son père et de ses amis. Sans leurs aides, elle serait partie comme une voleuse de vie,rejoindre le paradis des condamnés à vivre.

La soirée se poursuit dans des échanges conviviaux entre les participants. Fargall comme à son habitude part se coucher la première. Assise sur son lit,elle repense au comportement étrange d'Arthius. Depuis son départ sur la Terre,elle n'a aucune nouvelle. Certes,la communication entre les deux planètes n'est pas aisée mais elle aurait espérer un mot de sa part,le courrier intergalactique fonctionnant très bien. Morphée vient la sauver de ses pensées interrogatives.

A son réveil, elle voit Polius profondément endormi. Elle se sert un téca et sort emmitouflée de la cabane pour admirer la profondeur de la cavité. Elle s'enfonce dans les tréfonds,guidée par les veilleuses allumées.Un signal mental de Polius la sort de sa contemplation. Elle retourne sur le campement.

Cette journée commence par un cours de Yoga. Le présent doit être le maître des actions. Anticiper est porteur d'angoisses et de peurs. "Je suis l'instant "déclare un expert. Cette phrase est répétée par l'assemblée. Ensuite par deux,les participants sont les acteurs d'une situation quotidienne stressante pouvant conduire à la colère,à l'incompréhension. Le On et le Tu et les temps conjugués du passé sont interdits. Seul,le Je et le présent sont autorisés. L'exercice s'avère complexe. Polius a du mal à prononcer le Je préférant le On,grand dissimulateur de l'être. Fargall s'amuse de cette situation embarrassante pour le jeune homme. Ces différentes hospitalisations et ses entretiens avec le docteur Bajkab la confortent dans cette position ancrée dans le moment. Elle n'est plus demain,hier mais aujourd'hui.

Le stage s'achève dans la sérénité. Les deux adolescents quittent les lieux, confiants.

Commenter cet article

À propos

Euthymie quand tu me tiens