Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 May

traumatisme/ chapitre 7

Publié par Alice  - Catégories :  #nouvelles

traumatisme/ chapitre 7

Le premier septembre, le clan a rendez-vous à un groupe de paroles dédié aux victimes des attentats et à leurs proches. La réunion se tient à Rispa,la capitale. Une foule est assise dans les gradins de la petite arène d'étiologie. Au centre, des psychologues animent la session, munis de casques traduisant la pensée des participants. Chaque personne a un temps d'expression, incarné par un bâton lumineux. Le silence de l'assemblée reflète l'état d'esprit des participants. Une musique en mémoire des morts résonne tel un hommage à la vie. Les adolescents se tiennent la main. Fargall pleure et ne se retient plus. Un homme parle de son fils, Victus, mort durant la fusillade,à l'âge de vingt ans. Le témoignage est bouleversant et empreint de dignité. Il s'effondre en évoquant l'enfance de celui-ci. Un porteur de tendresse se presse vers lui et le serre de tout son être. A la fin de chaque hommage, l'assemblée se lève en disant : " vous les avez tué mais n'avez pas eu leurs esprits". Vient le tour de Polius,il regrette que les assaillants soient encore dans la nature,malgré le travail colossal des forces armées et des services secrets inter galactiques. Il aborde son impuissance face à l'ignominie. Les déclarations se succèdent. La trentaine de transmetteurs d affection sont débordés tant le chagrin est intense et immense. Les psychologues envoient des ondes de bienveillance aux locuteurs. La séance prend fin dans un flot d'amour.

Arthius, Fargall,¨Polius et Tirius fatigués par cette épreuve longent le Neise, fleuve traversant Rispa en direction du musée meurtri. Ils errent la tête pleine d'interrogations. La réunion les apaise mais ne guérit pas leurs plaies. Seul, le temps jouera en leur faveur. Arrivés devant le site, ils rendent un dernier salut aux disparus et en espérant que les annales de leurs existence ne se perdent pas dans l'oubli. Les quatre amis, leurs heures venues, glisseront leurs clés dans la mémoire isirienne et sauveront peut-être le destin de leur planète.

Le soleil brille intensément.Le ciel est désespérément rose,la chaleur intense. L'angoisse de Fargall contraste avec cette météo. A cet instant,elle veut avoir froid,un froid qui balaie son mal être. Cette journée l'a épuisée émotionnellement. Les trois garçons semblent plus distants. Personne ne pensait qu'un jour Rispa serait touchée par l'infamie.

Le retour se passe dans le calme. Seuls,les bruits des voyageurs confirment une réalité subjective.

Avant de se séparer, les adolescents pour adoucir leurs douleurs, se rendent jusque l'aquarium inter galactique. Toutes les villes en possèdent. Il est prouvé que la vision des poissons détourne l'attention et plonge l'individu dans un apaisement salvateur. Les poissons multicolores nagent en une danse lente. Le temps n'a pas de prise sur eux. Ils tournicotent ,s'asticotent dans leur univers aquatique. Les plus beaux proviennent de la Terre. Les characidae bleus rouges côtoient les cyprinidae gris noirs, les cobitidae orange noirs. Les jeunes, assis devant la baie translucide, se laissent bercer par ce doux ballet. Leurs esprits vagabondent dans ce monde amphibien. L'ambiance est suspendue à cette valse colorée.

Turius est le premier à partir. Il a besoin de se confier à un imam. Sa foi lui apporte un réconfort.

Les trois autres rentrent chez eux les uns après les autres. Ils se quittent dans l'espoir d'une rémission de leurs affres.

Commenter cet article

À propos

Euthymie quand tu me tiens