Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 May

compte à rebours/ chapitre 8

Publié par Alice  - Catégories :  #nouvelles

compte à rebours/ chapitre 8

Le conflit entre la Niatiopie et la république du Centaure s'envenime. L'état du Déis envoie des troupes pour soutenir les efforts natiopiens. Dans l'ombre des peuples, La caste politique des différents pays envahis se réunit, sous l'oeil attentif de leurs adversaires. Or celle-ci a un avantage de taille,so origine commune

" En effet,il faut savoir que les différents chefs de gouvernement ont été désignés et élus dès leurs conceptions. Leurs gestations ont eu lieu dans des couveuses, leurs cordons ombilicaux étant reliés à la turbine de la machine de l'espérance. A leurs naissances, des mères nourricières se sont occupés d'eux. Ils ont été éduqués dans le concept laïc.

A l'âge de trois,ils ont été placés dans des familles isiriennes dignes de confiance. Un précepteur leur transmettait son savoir et les conditionnait à faire face à leur gérance future

La pratique religieuse leur était interdite mais ils avaient l'obligation d'étudier la théologie et la philosophie, outils indispensables à la compréhension de l'être."

Des représentants de la république du centaure et de la Mandolie sont présents à cette réunion. En tant qu'observateurs. Ils n'ont aucun droit d'intervention. Leurs rôles consistent à prendre des notes et à scruter le comportement de leurs adversaires.La stratégie se met en place. Les chefs des gouvernement ne laissent transparaître aucune émotion. Donhalle, étant le secrétaire de cette session,s'adresse aux scrutateurs et veut savoir si les rumeurs de camps d'extermination et de viols sont fondées. La question reste sans réponse. Maboa ,le président de l'état du Déis insiste, sans succès. Les deux représentants tiennent leurs statuts. Ils ne sont pas présents pour subir un interrogatoire. Chaque camp campe sur ses positions. Les accords de Diamty deviennent caduques. La situation s'opacifie.

Une concertation de l'OPU aura lieu en urgence, promettant des sanctions sévères contre Niatépou.

Les journalistes interpellent les élus. Ceux-ci se murent dans le silence mais font savoir qu'un communiqué leur sera transmis.

A l'extérieur,la vie poursuit son cours. Les nerfaciens vaquent à leurs occupations, ne réalisant pas toujours le danger imminent. Le conflit semble lointain, même si des troupes militaires sont visibles dans tout le pays. Les structures économiques,financières et étatiques fonctionnent normalement, ne laissant pas présager d une menace quelconque. L'attentat du musée de la laïcité semble s'effacer dans le couloir du temps. L'élan vital prime.

Arthius est un féru d'histoire et de politique. Il suit les informations de la télévision nationale et se documente sur le netplus, ne se contentant pas de la seule parole des journalistes et de leurs analystes. Il veut voir plus loin que le bout de sa lorgnette. L'adolescent passe des heures à décortiquer l'actualité et réalise le manque de précisions des débats télévisés. Certes,Niétpou n'est pas une oie blanche mais dans quelles mesures L'OPU a- t' il pu lui donner l'autorisation de jouer à la guerre? Ce questionnement le déconcerte. Le drame de Rispa le plonge dans son vécu. C'est dans ce contexte nébuleux qu'il se construit. A la rentrée au lycée,lui et ses trois compagnons, seront perçus comme des élèves lambda.,leurs souffrances devant se taire au profit de la légèreté estudiantine.

Il n'est qu'un pion sur le grand échiquier de la galaxie.

Commenter cet article

À propos

Euthymie quand tu me tiens