Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Apr

confusion des écrits

Publié par Alice

confusion des écrits

La rencontre entre l’ homme et la femme est de l’ordre du mystique.
Si l’âme existe, rejoins cette abîme d’amour.
Le suicide n’est pas un acte discerné.
Le paradis des condamnés à vivre


Alice est morte mentalement en 2003. Après son big up, Elle s’est tuée. Elle s’est noyée dans des marécages lugubres. Elle a fait semblant d’exister pour son fils, Arthur.
Elle a voulu mourir et mourir encore.
Elle n’avait plus sa place dans le monde des vivants.
...Duo humorale, relation lunaire…
Le changement d’humeur est un cri de douleur ,à la manière des vagues se jetant sur le nageur, déjà épuisé, le brisant et le laissant sur le sable, mourant.
Alice s’imprègne des autres, sans s’en servir.
Ne t’interdis rien mais ne t’autorise pas tout.
Les poissons rouges tournent autour de nous,
cherchant un sens à leur foutue vie, dans le tiroir à eau.
Le quotidien est un tueur d’espoir,une machine à broyer du noir.
Duo humorale ou relation lunaire?
Entre Alice et le prince de la rue, les mots ont du sens
Les up and down ne sont pas de l'ordre du ressenti humain
La vie est ce que tu en fais. Tu maîtrises ton présent mais pas ton destin
Je retourne aux sources originelles, à mon essentiel
Le duo optimal a pris naissance dans la matrice
Le duo danse autour de cette foule pressée, stressée mangeant dans tous les sens, leur existence
Monsieur le professeur, votre vie est réglée comme du papier à musique. Grâce à vous, je me suis enterrée dans les livres
Longtemps,le stylo m'a fait peur et la haine sculptée durant toutes ces années pour exploser un jour de mai.
Je me dévoile et suis, non pas une image souhaitée
J'étais nostalgique et toujours pressée d'être au lendemain. Je subissais le temps au lieu d'agir sur lui.
Je m'évertuais à rester dans la norme
Les idées fusent dans ma tête. Ma sensibilité devient extra fine. J'absorbe les évènements.
Je pleure: le vie me viole, me frappe et s'immisce dans mon intimité.
Entre Olivier et moi, la colère mesurée est envisageable. Je me contiens dans ma violence innée.
Entre nous naît une relation aditionnelle voire fusionnelle
La relation construite avec Isabelle est
ancrée dans la vie. Elle est mediumnique
Nous nous sommes acompagnées sur le chemin escarpée de l'existence. Talent caché d'une société destructive.
Ces relations humaines vivent dans mon esprit et s'ill‎uminent lorsque mon instant s'éteint.
La vie a un sens,celui que je lui donne, au présent de mon être.
En regardant l'éclat sur mon pare brise, je pense à toi, Pierre.
Vous étiez sensible aux signes vitaux.
Je vous dédie cette phrase : tous les signes de la vie se relient dans mon univers. Je ne sais pas si j'arriverais à vous rejoindre dans votre éternité mouvante.
Je vous ai mal aimé. Je n'ai pas perçu l'osmose spirituelle. J'étais demain, vous étiez aujourd'hui.
Le coup de foudre ou avoir la foudre du destin est un évènement unique.
Il réunit deux êtres brutalement. Il foudroie littéralement.
Il est de l'ordre du spirituel.


La maladie mentale fait peur. Les mots ne me font pas peur.

Les relations humaines ne sont pas des statistiques. Les gens chialent pas mal.

Alice est dans l'instant. Ce n'est pas un refus d'être la majorité. C'est l'impossibilité à suivre une ligne déjà tracée.

Elle a rencontré l'alcool pour supporter son quotidien, en plus des ses calmants.

Alice a upé et downé jusque la mort.

Le désert littéraire est la source des idées de génie. C'est un temps constructif, porteur de constellations scintillantes. Le présent,étant le moteur de ces écrits

Ce matin,l'inspiration s'est envolée, pour mieux revenir. Tout est question d'absence.

A cette annonce,dans le bureau d'un Gepetto attentif,j'ai compris que ma vie allait être intense.

Je ne joue plus. C'est fini,terminé et officiellement adopté par le sénat céleste et cette sentence est irrévocable : j'ai enfin trouvé ma place,donc,ce n'est pas pour jouer à à celui qui part à la chasse,perd la sienne : je m'offre le cadeau de ma vie.

Mon Gepetto est trop demandé. Je suis lâchée sans chimie dans la vie.

Je suis l'intérieur. Il est l'extérieur.

Parfois, il est douloureux de se voir soi-même

Alice voyagera désormais de monde en monde,en étant elle et ne jouera plus au caméléon

Lorsque la bombe atomique sera balancée. Le peuple se taira. Les arts parleront et seront les instruments d'un monde en devenir.

Mes idées fusent et alors je butine. Je suis fatiguée. L'énergie du chaos à notre échelle, continue à prolonger nos vies.

Je suis libre et maître de mes actions sans agressions.

Je sens la chaleur sur mes épaules. Le ciel est bleu nuageux. J'entends le sifflement du frigo et les cris des enfants.

Les poissons rouges tournicotent dans leur bocal. Ils sont pacifiques

Les impôts me narguent. Quoi?comment? Ai je gagné autant d'argent? Je ne sais même pas ce que j'en ai fait,mis à part pour les études de mon fils chéri. C'est trop injuste de faire partie de la France dite moyenne. Caliméro Faut pas croire,hein, j'ai juste le droit à 100 euros de bourse, ce n'est pas le Pérou pour une femme seule,heu,le papa Ne riez pas,il ne participe pas. Et puis,c'est vrai quoi,je pourrais faire intervenir la justice,ben, non je ne suis pas non plus pour la prison,et pour cause...

Je voue un amour inconditionnel pour mes parents.


Le docteur Gnan gnan m'agace. Je le respecte alors j'obéis en réfléchissant. Pas folle, la guêpe. Elle sait bien que tout est répété. C'est la seule à être devenue une tombe. Elle ne donne pas sa confiance en tout le monde,aujourd'hui.

La dernière,Arthur qui avait déjà refusé son entrée à polytechnique, malgré un entretien prometteur, a pris peur et s'est carapaté; il retente l'exploit cette année. . Allez,faut pas se gêner! prends ton temps,pépère. C'est moi qui rince. Mais punaise, fais un BTS

Je ressens une forme d'animalité intellectuelle

Je me marre car ici, personne ne me lit

Parler, parler mais vous me faîtes marrer.

Allo, la terre,je meurs. Lol allo les alcooliques anonymes,les dépensiers anonymes, les dormeurs anonymes, eh! oh, laissez moi respirer,j'ai le droit de vivre !

Comme elle est pathétique cette société d'anonymes ...bon avant,ON jugeait,alors...

Demain, même pas, ON me rappelle pas comment je m'appelle Les meilleurs artistes,pour moi,n'ont pas besoin de pub sur ton tube. Quoi?il a quoi mon tube? Vous savez quoi, le jour de ma mort, je veux qu'elle soit fériée, ben, oui quoi,je ne me serai jamais autant donné de mal.

Je n'ai jamais signé de contrat avec Le ON, donc laissez MOI tranquille

Coucou, mon François, ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas chamaillés, I miis you.

La dernière fois que nous nous sommes vus, nous avions vingt deux ans, à Paris, tu étais objecteur de conscience, hein, je me suis bien marrée,après tout le foin que nous avions fait. Je et toi, ne voulions pas de l"armée. Je me souviens t'avoir entendu dire comme tu es belle. Mais mince,t'aurais pas pu le dire avant que je ne sois maquée à ma vie de fidélité.Bref, pas grave, si le destin en a décidé nous nous retrouverons, mais que c'est long.

Tu sais,François, je n'ai rien attendu. Avec toi, j'étais moi et je te trouvais toi. Nous étions proches et si proches mais ton reproche pour BM,beautiful man,était un couteau dans ma plaie. Je t'aimais et je faisais l'amour avec lui. Oui, François,je t'aimais. Tu étais mon repère dans mes nuits sans fins. J'écoutais avec passion tes reproches. oh,écoute la nuit qui tombe...sens mes paroles sur ton corps endormi. Ta timidité nous a plantée dans mon univers fantasque. Je jalousais toutes femmes qui t'approchaient. Mon amour était tel que je ne te disais rien, ben oui quoi,François, t'as pas capté?ici,la terre!!!

Ma vision est elle déformée à ce point? Je ne le pense pas. Mais être avec toi était simple; Souvent je pense à toi, je rêve de toi et à ta normalité suffisante. Je ne parle jamais de toi, à personne car tu es l'homme de mon parcours. Je m'accroche à toi,souvent, dans des situations déstabilisantes. Tu étais mon doudou. Coupés leur la tête à ses chercheurs de couper leur la tête.

Non, ma tète a été mise à pris bien avant l'heure.

Rêver de toi me permet d'être moi.

Qui est la patte blanche?

Dans l'amour de mes vingt ans, je t'aime encore

Pour la sincérité de mes émotions,je laisse un lien pour toi.

Je n'arrive pas l' insérer . Ma compréhension virtuelle est limitée . Bro gosh ma zadou

Mon univers littéraire est quasi en place dans ma tête et je mets un demi heure à sortir une phrase basique. Ca m'énerve!

Je me perds dans les noms de nouveau monde. Du coup, j'ai imaginé un nouveau planisphère...mdr

C'est cool d'avoir une idée de génie même éphémère. Pascal, j'ai bien écouté tout ce que tu m'as dit lors de ta visite. Je me suis creusée la tête. Je t'approuve. L'écriture, c'est un boulot.

Franchement,j'aimerais que mon cerveau soit relié à un ordi qui trie l'ensemble. Je gagnerais vachement de temps.

Levée à 6h,je m'aperçois de ma rentabilité matinale. Je pense que mon cerveau se repose faisant jaillir en moi une certaine inspiration. 11h28, une siestouille me semble nécessaire. Créer un nouveau monde est éreintant. J'avais qu'à rester dans le réel bien barbant ! ben,oui,quoi

Ce n'est pas le tout d'inventer une planète, la vaisselle ne se fera pas toute seule,dommage...

deux heures pour six phrases... Elle est belle l'inspiration ! d'autant plus que demain,je pars en Bretagne chez papa et maman. Cinq cent cinquante kilomètres dans ma petite voiture rouge et jaune.

Purée,j'en ai chié pour le chapitre 8. Y'a pas idée d'aller inventer des histoires aussi tordues. Heureusement,ça se passe sur Isiris... Je m'arrache les neurones. Je pense que je le tiens.

La conduite de demain me permettra de laisser vaquer mon imagination,je l'espère

Je m'aperçois qu'au cours de ma phase maniaque de l'été dernier, des idées ont fusé. Je les avais notées dans un carnet. C'est dingue ! chimère illusion homogène boîte de Pandore jeunesse à la dérive

Le symbole de la mèche de cheveux ne cherchez pas,j ai juste besoin d'aller au coiffeur. Cheveu mèche...lol

hug tree pantheon oxygène breton elfe instinct de domination origine ethnique

Lieu : Nerfac président Donhalle capitale Ispar pays neutre côtes inludaise nord de la Nerfac ville Grouscant /Techrot ville des quatre protagonistes quartier de la pubert // La République du Centaure président Niétopu/ la Mandolie /La Niatopie /L'état du Déis sur les terres punamiènes président Maboa/Juillet armée déisienne en Nerfac et Niatope/ Cricha grand superviseur de la Niatopie

Temps 5136 invasion de l'ouest de La Niatopie avant les accords de Diamty/ 3021 découverte d 'Isiris par les terriens/4057 destruction massive de la terre/août invasion d'une grande partie de la Niatopie mais pas Nerfac

deux saisons en Nerfac Niatopie/pas en Déis

sigles OPU Organisation Pacifique des Unions/ERM Etat de résistance Mandolienne

petite histoire juin 5136 fin juin escapade à Grouscant fête nationale du Saint Amour/ 11 juillet attentat au musée/ juillet hospitalisation de Fargall/août vacances région drachéoise sud de la Nerfac/premier septembre réunion attentat arène de l'etiologie/rentrée le café la Perche stage pratique/octobre bal de la transition/Fin octobre vacances Arthius rejoint son père sur Vyno terre /stage d'études pour Fargall sur les elfes papillons?Ramadan pur Tirius,stage de confiance en soi, retour de Artius, fête du Ramadan / 9 décembre fête de la laïcité/

memoriethèque/virtothèque

esclavage légende Ploumanach

Commenter cet article

À propos

Euthymie quand tu me tiens